Savoir faire un démarrage en cote est indispensable pour pouvoir conduire partout !

C’est normal, la route n’est pas toujours plate et on n’a pas envie de reculer, de caler ou même de partir trop vite en démarrant…

Ça fait partie des incontournables à maitriser dans la 1ère compétence du permis.

Tu seras donc obligé, toi aussi, de passer par là ! 🙂

Par logique, on apprend donc à démarrer en cote une fois que l’on sait déjà bien démarrer à plat (c’est la base).

Et comme pour tout ce que tu vas apprendre pendant tes leçons de conduite, il est très important que tu prennes le temps nécessaire pour bien comprendre ce que tu fais et pourquoi tu le fais.

Il ne faut surtout pas brûler les étapes !

Chaque geste doit être précis et dans le bon ordre au risque de tout rater (on parlera d’ailleurs de ce qu’il ne faut pas faire à la fin).

Surtout quand il y a du monde derrière, ça ne fait jamais plaisir de caler, de se faire klaxonner, stresser comme un fou et perdre ses moyens (tu sais peut-être de quoi je parle ?).

Pourtant réussir un beau démarrage en cote n’est pas si difficile, il suffit d’avoir la bonne technique.

Ou plutôt : « les bonnes techniques » car il y en a 2 différentes adaptées à 2 cas différents que l’on va détailler :

 

1) Le démarrage en cote avec le frein à main

 

Démarrage en cote au frein à main

 

Avantage : Très efficace surtout en cas de forte montée.

Inconvénient : Un peu long à réaliser.

Mais peu importe, c’est la référence en matière de démarrage en cote et tu dois impérativement le maitriser.

 

Voici les 7 étapes pour le réussir :

 

Position de départ : j’ai le frein à main enclenché donc je peux lâcher la pédale de frein.

  1. j’appuie sur la pédale d’embrayage jusqu’au fond (= Je débraye à fond)
  2. Je passe la 1ère
  3. J’accélère environ à 2000 tours/minutes (c’est pas au millimètre mais il faut bien entendre le moteur de la voiture)
  4. je remonte la pédale d’embrayage progressivement jusqu’au point de patinage (= j’embraye) et je maintiens l’accélérateur, c’est très important !
  5.  Je sens que l’avant de la voiture se lève, je sens qu’elle veut partir ( = j’ai trouvé le point de patinage, je le garde !)
  6. J’enlève le frein à main (attention : mes pieds ne bougent plus, ils bloquent les pédales pour garder le point de patinage et l’accélération)
  7. Au bout d’environ 3 secondes (ou quelques mètres), je peux remonter mon embrayage complètement.

 

2) Le démarrage en cote au frein à pied

 

Démarrage en cote sans le frein à main

 

Avantage : Plus rapide.

Inconvénient : Plus fragile car il n’y a pas d’accélération au début…

Quand on est sur une petite pente ou un « faux plat », démarrer en cote sans se servir du frein à main est bien pratique, ça fait gagner pas mal de temps.

Mais attention, le risque de caler est aussi plus important en voulant aller trop vite…

Donc on oublie pas les conseils du débuts : bien comprendre ce que l’on fait et bien décomposer ses gestes dans l’ordre.

Patience, la rapidité s’acquiert avec la pratique !

 

Voici donc les 7 étapes pour réussir le démarrage en cote au frein à pied :

 

Position de départ : pied sur le frein (sinon je recule…).

  1. j’appuie sur la pédale d’embrayage jusqu’au fond (= Je débraye à fond)
  2. Je passe la 1ère
  3. je remonte la pédale d’embrayage progressivement jusqu’au point de patinage (= j’embraye) et je maintiens mon frein appuyé, c’est très important !
  4.  Je sens que la voiture tremble, je sens qu’elle veut partir ( = j’ai trouvé le point de patinage, je le garde !)
  5. J’enlève mon pied du frein (attention : mon pied gauche, lui, ne bouge pas, il bloque la pédale d’embrayage pour garder le point de patinage)
  6. Je prends l’accélérateur (environ à 2000 tours/minutes) et je tiens toujours mon point de patinage !
  7. Au bout d’environ 3 secondes (ou quelques mètres), je peux remonter mon embrayage complètement.

 

3) Les erreurs fréquentes :

 

On retrouve 2 erreurs fréquentes avec le démarrage en cote.

  • Ne pas assez accélérer (calage assuré)
  • Ne pas tenir assez longtemps le point de patinage (calage ou départ trop brusque, souvent avec des secousses)

Donc concentre-toi bien sur ces 2 points importants pour démarrer en cote comme un pro 😉

 

 

Au fait, il existe encore une dernière technique (plus difficile mais qui apporte une meilleure maitrise de la voiture et donc plus de confiance en soi), c’est l’utilisation du point d’équilibre (à travailler absolument !!).