Aujourd’hui, on va apprendre ensemble à monter les vitesses avec la bonne technique et au bon moment afin que tu deviennes autonome rapidement !

Changer les vitesses sur une voiture

Dans un 1er temps, on va voir pourquoi on change de vitesse.

Oui, c’est vraiment important de comprendre pourquoi on fait quelque chose avant de le faire.

Déjà parce qu’on est pas des robots ! 😄

Et même si c’est vrai qu’il faut réussir à automatiser ses gestes, c’est bien plus logique quand on a saisi l’intérêt de faire telle ou telle action.

Sinon ?

Et bien tu risques de t’embrouiller plus facilement par la suite, quand il va y avoir plus de choses à faire, à voir, etc… Ce qui va te faire perdre du temps dans ton apprentissage. 

Ensuite, on verra précisément à quel moment changer de vitesse pour préserver ton moteur et économiser ton carburant (et donc moins polluer aussi).

Et pour finir, on te montrera en détail (dans la vidéo tout en bas), comment monter toutes les vitesses, jusqu’en 5ème, proprement.  

Pour ça, on va te donner notre méthode, la méthode TPTM qui va te permettre de bien synchroniser tes gestes.

Pourquoi change-t-on de vitesse ?

Pour faire simple, c’est pour donner à ton moteur la puissance dont il a besoin en fonction de la situation que tu rencontres.

Lis bien ceci car c’est très important :

On n’a pas besoin de la même puissance pour démarrer que pour maintenir son allure à 80km/h. Ça ne demande pas du tout le même effort.

Pour bien comprendre, imagine que tu doives pousser un gros tonneau rempli d’eau, bien lourd !

Et bien c’est au début que ce sera le plus difficile. Ça va te demander un effort important pour le mettre en mouvement

Alors qu’une fois qu’il aura pris de l’élan, tu n’auras presque plus besoin de forcer pour le faire rouler !

Par contre, tu devras courir vite ! 😅

Et bien pour ta voiture, c’est pareil ! Il lui faut plus de force pour démarrer car elle est lourde et elle n’a pas encore d’élan !

Une fois lancée en 5ème, elle « file » presque toute seule.

À chaque vitesse sa mission :

Le but, tu t’en doutes, c’est d’avoir la BONNE puissance au BON moment.

Il ne faut pas en avoir trop, ni pas assez…

On pourrait dire pour simplifier que chaque vitesse est différente !

Chaque vitesse a sa propre identité, son propre rôle à jouer dans le déplacement de ton véhicule.

Et pour mieux visualiser le concept, on peut comparer nos vitesses avec des animaux :

La puissance des vitesses
  • La 1ère est représentée par un éléphant : il a beaucoup de force mais ne va pas vite.
  • Dans la même logique, la 2ème est un boeuf, moins puissant que l’éléphant mais plus rapide.
  • La 3ème, un cheval.
  • La 4ème, une gazelle.
  • Et la 5ème est représentée par un guépard, très rapide et endurant mais peu puissant.

Quand changer de vitesse ?

Maintenant que tu sais pourquoi il est nécessaire de changer de vitesse, on va étudier le bon moment pour le faire.

Et le bon moment, c’est tout simplement quand l’allure change.

Bien sûr, il faut quand même que l’allure change assez et pas juste un peu !

Il faut environ 20 km/h de plus ou de moins.

Tu vas donc monter une vitesse parce que tu as assez accéléré.

Ou descendre une vitesse (rétrograder) parce que tu as assez ralenti.

Très Important :

Retiens bien qu’on ne monte pas une vitesse pour accélérer mais qu’on accélère pour monter une vitesse.

De même, on ne rétrograde pas pour freiner (sauf cas particulier) mais on freine pour rétrograder.

Comment sentir qu’il est temps de passer la vitesse suivante ?

Et bien, il faut écouter le bruit du moteur. C’est là que tout se joue !

On change de vitesse quand le moteur nous le demande gentiment 😊

Tu dois faire attention à ne pas le laisser « trop s’énerver » (sur-régime) ni « trop s’endormir » (sous-régime).

Savoir l’écouter, c’est saisir le moment le plus avantageux pour :

  1. Avoir la bonne puissance au bon endroit (ou au bon moment).
  2. Ne pas consommer de carburant pour rien.

Écouter et comprendre ton moteur, c’est la technique que tu devras obligatoirement maitriser pour passer à la suite.

Mais comme c’est pas toujours facile quand on débute en conduite, tu peux te servir dans les premiers temps, du compte-tours pour réussir plus facilement à passer les vitesses au bon moment.

Et voici comment faire :

Passer les vitesse à l'aide du compte-tours

Quand l’aiguille de ton compte-tours monte et se situe entre 2000 et 2500 tours/minutes, passe la vitesse supérieure.

Et lorsque l’aiguille de ton compte-tours descend et se situe entre 1500 et 1000 tours/minutes, passe la vitesse inférieure.

Tout simplement !

Bien sûr, comme on vient de te le dire, cette technique doit être provisoire.

Le temps de faire le lien avec le bruit de ton moteur.

Car ne l’oublions pas, le plus important c’est la route…

…Et il ne faut pas avoir sans arrêt le nez dans le compteur !

Monter de la 1ère à la 5ème vitesse :

La synchronisation de tes gestes est primordiale pour pouvoir assurer la sécurité.

Alors si tu ne veux pas t’embrouiller entre tes pieds et ta main en passant les vitesses et risquer de faire des écarts de trajectoire dangereux sur la route, voici notre méthode TPTM :

TPTM, ça veut dire :

  1. Travail des Pieds
  2. Travail de la Main

Pourquoi passer les vitesses dans cet ordre là ?

Et bien, si tu mets ta main sur le levier de vitesse avant d’avoir relâché l’accélérateur et appuyé sur l’embrayage…

…Tu risques d’avoir une envie irrésistible de passer la vitesse ! Donc de forcer et d’abimer ta boite !

En plus, tu vas rester trop longtemps en tenant le volant d’une seule main, ce qui peut-être dangereux !

Donc prends ton temps, tu dois bien décomposer tes gestes pour acquérir ensuite une synchronisation parfaite.

Il y a encore d’autres éléments à comprendre pour bien gérer ta boite de vitesse, comme la manipulation du levier bien sûr !

Mais aussi le sur-régime et le sous-régime qui sont des notions absolument nécessaires pour évoluer dans ta conduite.

Et n’oublions surtout pas toutes les subtilités du rétrogradage ! 😉

Si ça t’intéresses, on t’explique tout ça et plus encore dans notre formation en ligne.